Ils en parlent...

Al Dorsey, la série tv made in Tahiti
Moana Kautai, régisseur : "Sur le tournage Al Dorsey, il fallait avoir les reins solides". 12 août 2016

Moana Kautai, régisseur : "Sur le tournage Al Dorsey, il fallait avoir les reins solides"Le tournage de la série « Al Dorsey », inspirée des romans de Patrice Guirao et mettant en scène un détective privé à Tahiti, s’est achevé au début du mois. En attendant la diffusion des six épisodes de 52 minutes en 2017 sur France Télévisions, Moana Kautai, le régisseur général adjoint, nous raconte les coulisses de cette aventure partagée entre une équipe essentiellement polynésienne et une autre métropolitaine.

Quel était votre rôle exactement ?
Sur ce projet, en tant que régisseur général adjoint, j’ai été chargé de trouver les décors, les sites potentiellement éligibles pour le tournage. Ils doivent concorder au scénario et à un « cahier des charges » bien précis. Je devais donc non seulement trouver le lieu adéquat au tournage mais aussi où garer les véhicules techniques, où implanter la régie, le bureau de production et le HMC (habillage, maquillage, coiffure). Pour le bon déroulement du tournage, il faut avoir toutes les autorisations au niveau des différentes institutions, les accords et les mises à disposition. Je remercie d’ailleurs toutes les communes qui nous ont permis de travailler dans de très bonnes conditions.

Quelles sont vos précédentes collaborations ?
J’ai travaillé plusieurs années dans une agence de pub et c’est ainsi que j’ai découvert le monde de l’audiovisuel et de la télévision. J’ai posé plusieurs fois ma voix pour des pubs radio et télé, et j’ai aussi joué dans quelques-unes. Grâce au Festival international du film documentaire océanien (Fifo), je me suis converti dans le documentaire, et plus exactement en tant que « fixer », c’est-à-dire guide/interprète. Je suis fier d’avoir contribué notamment à ces documentaires : « The Sailing Canoe » d’Hoio Todoriu, « Le truck, dernier arrêt ? » de Philippe Sintes, « Danseuse ou femme de ménage ? » d’Émilie Lamoine, ou encore « Fly Fishing in Anaa » de Lucy Kreutz.

Comment se sont passées les conditions de tournage ?
Il fallait avoir les reins solides : 37 jours de tournage intense et des horaires décalés… il y a de quoi sortir de là extrêmement fatigué. La susceptibilité n’a pas de place dans ce métier. Il faut avoir en tête qu’on se met au service du projet. Nous avons tourné deux jours pluvieux, les pieds dans la boue. On a tous attrapé la crève, mais on a continué à bosser. Seul le tournage importe. Lorsque j’entends : « Moteur ! », je suis satisfait. C’est que tout est OK. Bien sûr, il ne faut pas négliger le côté humain du projet. Nous faisons de belles rencontres. Des personnes qui sont prêtes à nous transmettre volontiers leur savoir. Il s’agit d’être à leur écoute, anticiper leur besoin, faire en sorte que l’équipe technique puisse travailler dans de très bonne conditions.

La logistique sur une île est-elle gérable de la même façon qu’en milieu urbain ?
Il y a parfois des problèmes, et il faut les résoudre au plus vite et de manière efficace. Il nous faut constamment avoir des plans B, C ou D, pour ne pas se planter. Ce n’est pas évident. Surtout lorsqu’il y a des changements de dernière minute. On doit se plier à la créativité du réalisateur et à l’œil du directeur de la photographie. La logistique n’est pas la même en ville que sur un motu, ou tout au fond d’une vallée. Il faut s’adapter à la situation du terrain. Déballer, porter, dresser le HMC, la régie et aider les techniciens.

Quelle expérience en retirez-vous ?
Ce tournage a été une sacrée expérience et je n’en ai pas assez en tant que régisseur général. Je me suis formé sur le tas et je pense avoir su relever le défi. C’était ma première grosse production et j’ai donné tout ce que j’ai pu pour que ce projet se réalise. J’attends avec impatience le résultat ! Sur la dernière feuille de service, notre réalisateur Thierry Bouteiller nous a laissé une citation de Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait… ». Ça résume très bien ce que nous venons d’accomplir.

Source : Tahiti infos

Dernière ligne droite pour le tournage de Al Dorsey. 22 juillet 2016

Dernière ligne droite pour le tournage de Al DorseyLa série sera diffusée sur France Télévisions l’année prochaine

Toute l’équipe du tournage de la série télévisée Al Dorsey, issue des livres écrits par Patrice Guirao dont le scénario a été coécrit par sa fille, Sydélia, a entamé, lundi, sa sixième semaine de tournage.

La Dépêche de Tahiti l’a retrouvée hier matin, à Paea, à la si caractéristique église Saint-François-Xavier, qui sert de décor à la série de six épisodes de 52 minutes, qui devrait être diffusée sur France Télévisions au cours du premier trimestre 2017.

À la clé, si le succès est au rendez-vous, le tournage d’une saison 2, avec six nouveaux épisodes. Encore à Paea aujourd’hui, l’équipe devrait tourner à Papeno’o dans les prochains jours, avant de revenir côte ouest pour une fin de tournage prévue le 1er août.

Durant sept semaines, la série aura nécessité la présence de 37 acteurs polynésiens (sans compter les nombreux figurants ainsi que 24 techniciens, tous de Tahiti). Rien de mieux que de laisser la parole à quatre d’entre eux pour nous parler de l’ambiance du tournage.

Source : La Dépêche de Tahiti

Al Dorsey, la série TV "made in Tahiti" rentre dans la boîte. 24 juin 2016

 Al Dorsey, la série TV "made in Tahiti" rentre dans la boîteLe tournage de la série Al Dorsey est en cours ! Il a commencé le 13 juin et devrait durer jusqu’à fin juillet. Directeurs de production, réalisateur, ingénieurs, acteurs, perchiste, clapiste sautent de plage en fare, de mairie en jardin pour raconter les aventures du plus fameux détective des tropiques. Le montage aura lieu entre août et décembre. La diffusion est prévue sur France télévisions début 2017.

« Ça tourne » lance le réalisateur. « Scène 519, première » enchaîne le clapiste. Et Alban Casterman, alias Al Dorsey de se mettre en marche aux côtés de Guillaume Ducreux, alias Sando. À l’ombre d’un épais feuillage, en bout de servitude, le détective et son commissaire d’ami s’avancent vers un marchand de fruits. L’équipe de tournage, plaquée contre un mur pour rester en dehors du champ de la caméra, ne peut pas saisir la voix des acteurs. La perche s’en charge, elle transmet les mots à l’ingénieur du son. Chacun se concentre sur sa tâche, maquilleuse, accessoiriste, chef opérateur, directeur de production, réalisateur. Chacun traque le moindre faux pas, comme par exemple le reflet de la perche sur les vitres de la 4L, destination finale des acteurs pour la scène en cours.

Autour, la vie continue. Deux jeunes badauds observent les opérations, dissimulés derrière un tronc. Il y a des travaux sur la route principale. Des voitures sont immobilisées. Elles repartent, un bruit continu de moteurs repart. Les acteurs et l’équipe n’en prennent pas ombrage. Ils sont imperturbables. Pour cette scène et à cette heure précisément.

Mais cela n’est pas toujours le cas. Certains imprévus viennent parfois semer le trouble. C’est la raison pour laquelle le projet produit par Merapi Production, Big Band Story et Les Films du Pacifique fait appel à la fois à des professionnels métropolitains et à des professionnels locaux. Les premiers apportent leur savoir-faire, les seconds leur connaissance du terrain.

« Nous sommes venus à 13 de France », indique Mehdi Sabbar de Big band story. « Il y a notamment un réalisateur et son assistante, un directeur de production, un accessoiriste, un administrateur, un ingénieur son… Autant de métiers qui n’existent pas en local. » Ces professionnels s’appuient sur Christine Tisseau Giraudel, directrice de production installée à Tahiti qui ajoute : « Au total, il y a 37 techniciens, une soixantaine d’acteurs, silhouettes et petits rôles et 150 figurants. Pour la première, sur un projet d’une telle envergure, il y a plus de Polynésiens à travailler que de personnes venues de l’extérieur. C’est bon signe non ? « .

Depuis le 13 juin, date du lancement du tournage de la série Al Dorsey, l’équipe travaille sur Tahiti et sur Moorea. Elle tourne les scènes dans le désordre, par site. Mercredi matin, tout se passait côte ouest, autour du pk 18. « Nous tournons en cross boarder », précise Mehdi Sabbar dans son jargon. « C’est-à-dire que nous ne suivons pas un ordre chronologique. Par exemple, nous enregistrons aujourd’hui des plans de l’épisode 6, puis de l’épisode 4, du 5, nous allons revenir au 6 puis finiront avec le 1. Nous commençons tôt le matin, à 7 heures et terminons à 16 heures pour les scènes de jour. » Les premières images ont déjà été envoyées en France. Le tournage se terminera fin juillet. Il y aura ensuite deux mois et demi de montage pour les images. « Puis il faudra s’occuper du montage son et enfin des effets spéciaux. » La série, six épisodes de 52 minutes, sera prête en décembre 2016. La diffusion est annoncée sur France télévisions début 2017.

Al Dorsey, « The » détective des tropiques

« Ça décoiffe les soutanes au paradis des bons pères. On marche sur le corail pilé sans savoir où on met les pieds ! Normal, c’est Al Dorsey qui nous emmène ». C’est avec ces mots, couchés sur la quatrième de couverture de Crois-le ! (premier tome de la pentalogie), que le lecteur fait la connaissance d’Al Dorsey, Al, « The » détective des tropiques. Suit un résumé du premier tome : Les photos de trois jeunes gens prétendument disparus sur un voilier, un cahier d’écolier, deux gourmettes, un louis d’or, un opinel, des dettes par-dessus la tête et une valise qui aurait dû rester là où elle était. Voilà avec quoi Al Dorsey va plonger bien malgré lui dans les secrets de personnages hors du commun et explorer les couloirs d’un passé extraordinaire qui refait surface et lui pète à la gueule comme une bulle de savon. Dans le tome II, Al Dorsey retrouve la momie de sa petite amie manchote, Lyao-Ly. Il doit exercer tout son flair pour remonter la piste des croyances ancestrales – flirtant parfois avec le surnaturel – et ramener sa bien-aimée à un aspect plus acceptable.

Les aventures du détective des tropiques (Crois-le !, Lyao-Ly et Si tu nous regardes) de Patrice Guirao sont parues aux éditions Au vent des îles.

Source : Tahiti infos

Le tournage de la série « Al Dorsey » a débuté. 22 juin 2016

Inspirée de deux romans policiers du parolier et écrivain Patrice Guirao, la série télévisée « Al Dorsey » sera entièrement tournée à Tahiti et à Moorea d’ici fin juillet.

Si les deux principaux comédiens viennent de métropole, tous les autres rôles sont campés par des acteurs locaux. L’équipe de techniciens est également composée à 90% de polynésiens. La série sera diffusée sur Polynésie 1ère mais aussi en métropole où elle permettra de faire la promotion de la Polynésie.

Source : Polynésie 1ère

La série made in Tahiti « Al Dorsey » en préparation à la Délégation de la Polynésie française. 2 mai 2016

La série made in Tahiti « Al Dorsey » en préparation à la Délégation de la Polynésie françaiseCaroline Tang a reçu, lundi à Paris, Leslie Tabuteau, Directrice de production de la société Big Band Story, producteur des aventures d’Al Dorsey qui sera tournée à partir du 13 juin à Tahiti sous la houlette de Thierry Bouteiller. Six « 52 minutes » seront ainsi réalisés dans le temps record de 36 jours.

Cette série tv made in Tahiti sera diffusée par France Télévision. Elle fera intervenir plus de 50 comédiens et figurants polynésiens, ainsi que deux acteurs venus de métropole.

Durant tout le mois de mai, la Délégation de la Polynésie française mettra des bureaux à la disposition des membres de la production venus régler les derniers détails avant que de se rendre sur le Fenua pour le début du tournage.

La Délégation de la Polynésie française avait déjà été le théâtre du casting parisien il y a quelques semaines.

Cette série est directement inspirée de l’oeuvre de Patrice Guirao (Editions Aux Vents des Iles) auteur notamment des textes des « Dix commandements », de « Cléopâtre », ou encore du « Roi Soleil.

Source : La Délégation de la Polynésie française à Paris

Dernière ligne droite pour le casting de la série "Al Dorsey". La Dépêche de Tahiti. 8 avril 2016

Dernière ligne droite piur le casting sur la série sur Al Dorsey. La Dépêche de Tahiti.  8 avril 2016Tahiti, star du roman noir. Une partie de la trilogie à succès, éditée au Vent des îles et écrite par Patrice Guirao, qui met en scène le détective Al Dorsey, va être prochainement portée au petit écran (lire La Dépêche de Tahiti du 8 décembre 2015, “Al Dorsey, le détective du fenua, bientôt à l’écran”) .
À quelques semaines du tournage, les séances de casting s’enchaînent afin de boucler la liste les différents acteurs locaux, qui devraient faire le bonheur des téléspectateurs, normalement, en fin d’année.

Depuis le Fifo, début du lancement du casting pour la série, l’équipe a enchaîné casting sur casting. “On n’a pas arrêté”, a confié Claire Schwob, directrice du casting. Aujourd’hui (hier, NDLR), c’est ce qu’on appelle une journée “essai vidéo”.

En effet, les potentiels acteurs ont déjà été castés, repérés, de nouvelles séquences leur sont données afin qu’ils puissent refaire un essai, devant caméra. “On essaye de trouver le potentiel, le jeu éventuel. Cela passe ou cela ne passe pas”, a commenté la directrice du casting, que nous avons rencontrée hier, entre deux essais.

Actuellement, l’équipe cherche encore une petite dizaine de rôles, essentiellement des rôles de Polynésien/Polynésienne, sur la quarantaine de rôles au total (lire encadré).
Les rôles principaux – Al Dorsey et Sando – vont très certainement être interprétés, quant à eux, par des acteurs métropolitains.

Sur de nombreux rôles, sans compter la figuration, le choix a été fait, mais l’équipe se laisse du temps pour qui sait, tomber sur une perle rare.

Mais tous les rôles n’ont pas été encore attribués, mais des rôles se sont ajoutés depuis deux mois, dont notamment les rôles “polynésiens” (lire encadré).

Le tournage est, pour le moment, prévu en juin-juillet et devrait durer huit semaines environ, plus huit semaines de préparation d’avant tournage. Six épisodes de 52 minutes chacun doivent être tournés, soit environ 8 minutes de film par jour. Ces six (premiers) épisodes concernent les deux premiers romans, Crois-le ! et Lyao-Ly. C’est “les films du Pacifique”, une société polynésienne qui assurera ensuite la coproduction aux côtés de Big Bang Story et de Mérapi de cette grande série qui sera diffusée sur le réseau Outremer 1ère et France Ô, très certainement à la fin d’année.

Une équipe d’une dizaine de personnes devrait rejoindre une trentaine de techniciens locaux, d’ici quelques semaines, avant le tournage. Derrière la caméra, c’est Thierry Bouteiller, réalisateur des épisodes de la série RIS Police scientifique, qui sera aux commandes.

Un montant de plus de 400 millions de francs est prévu pour la réalisation de cette série, qui sera entièrement filmée à Tahiti et à Moorea. De son côté, l’auteur, Patrice Guirao, est actuellement en train de finaliser le tome 4 des aventures d’Al Dorsey (qui devrait sortir début 2017, selon nos informations) et les coproducteurs envisagent déjà une deuxième saison à leur série, “si tout se passe bien”, sur le tome 3 (“si tu nous regardes”) et le tome 4 (en préparation).

Christophe Cozette

Contacts
Tél. : 87.71.10.06 (Claire Schwob)
Facebook : Al Dorsey, la série tv

Encore des rôles…

La série cherche encore des acteurs, essentiellement des rôles d’adultes, hommes et femmes, Polynésien(ne)s, entre 40 et 60 ans.

Pour les hommes : un patron de bijouterie, deux guides touristiques et un sorcier (tahu’a)

Pour les femmes : une mama, directrice d’une maison de retraite ; une propriétaire d’une pension de famille ; une directrice du Musée de Tahiti et ses îles ainsi que deux raerae.

Source : La Dépêche de Tahiti

Casting : Al Dorsey, première série TV made in Tahiti. Polynésie 1ère. 17 février 2016

Adaptation des deux premiers romans policiers de l’écrivain et parolier Patrice Guirao, la série télévisée « Al Dorsey », sera prochainement tournée en Polynésie.


Les lecteurs de la trilogie connaissent déjà le personnage du détective Al Dorsey. Ils le retrouveront dans une série grand format de six épisodes de 52 minutes réalisée à Tahiti. Il s’agit de l’adaptation des deux premiers romans policiers de l’écrivain : « Crois-le » et « Lyao-Ly ».
Thierry Bouteiller, réalisateur de la série.

Source : polynesie.la1ere.fr

Al Dorsey : recherche acteurs pour série à tourner ! Polynésie 1ère. 4 février 2016

Vous rêvez de vous prêter au jeu d’acteur ? Courrez vite au FIFO pour un pré casting pour la première série grand format made in Tahiti : Al Dorsey.

Al Dorsey : recherche acteurs pour série à tourner !

Al Dorsey est la première série grand format made in Tahiti. Elle est inspirée des romans policiers de Patrice Guirao mettant en scène les enquêtes du détective Al Dorsey. Le tournage est prévu sur Tahiti de mai à juillet 2016. En exclusivité pour le FIFO, un pré-casting est proposé au public dans le stand consacré à l’équipe de production de la série. S’il est préférable de s’inscrire sur le site de la série avant de se présenter, il reste ouvert à tout le monde de 10h à 19h.

Al Dorsey : recherche acteurs pour série à tourner !« Tu penses pouvoir assurer et jouer le personnage principal ? ». Claire Schowb est la directrice du casting de la série polynésienne Al Dorsey. Assise derrière son bureau de fortune, la cigarette dans une main, l’autre tapotant sur le clavier de l’ordinateur, Claire teste son candidat. Jean-Louis, 38 ans, s’est présenté ce mardi au pré-casting pour interpréter le rôle principal, celui du détective Al Dorsey.

Sa dernière prestation devant la caméra remonte à l’époque de la réalisation du film Le prince du Pacifique, sorti au cinéma en 2000. « Je ne te cache pas que pour le rôle de Dorsey, j’ai un peu des doutes car cela fait longtemps que tu n’as pas joué. Tu ne voudrais pas un rôle moins costaud ? ». Mais, le participant n’en démord pas, il veut tenter l’expérience. « Et puis si je suis nul, eh bien tant pis ! », s’amuse t-il.

Une belle opportunité
Depuis que le stand dédié au pré-casting de la série s’est installé au village du FIFO, une soixantaine de candidats ont défilé au bureau de Claire Schwob. Le profil : des personnes entre 25 et 70 ans, des Polynésien, demis, ou Français. « Ce qu’il nous manque surtout ce sont des Chinois ! Nous invitons donc la communauté chinoise à venir nous voir ! », souligne la directrice de casting qui a transformé le stand. La panoplie parfaite du bureau du détective privé est représentée dans ce container de fortune. C’est une manière de mettre tout de suite le candidat dans l’ambiance de la série.

La première saison est une adaptation des deux premiers romans policiers de l’écrivain Patrice Guirao : Crois-le et Lyao-Ly. Elle sera présentée sur six épisodes de 52 mn. Une première sur le fenua… « Il n’y a pas beaucoup d’occasions comme celle-ci, il faut en profiter ! », s’enthousiaste Olivia, jeune candidate. La jolie lycéenne de 16 ans sait bien qu’elle n’a aucune chance d’obtenir l’un des rôles principaux puisqu’aucun personnage ne correspond à son profil. Mais elle a tout de même souhaité participer à la série. « Du coup, je te propose d’être plutôt figurante, c’est ok ? », interroge Claire. Olivia acquiesce, elle ne veut pas rater une occasion de jouer la comédie. « J’aime bien jouer le jeu ! ». Elle est d’ailleurs ravie de prendre la pose lors de la prise photo.

« Il faut s’investir du personnage »
Al Dorsey : recherche acteurs pour série à tourner !C’est le co-équipier de Claire, Jérémy, qui s’occupe de cette tâche. Le jeune homme est chargé de prendre en photo, de face puis de profil, tous les candidats au pré-casting. « Ok, alors fais un peu le mec bourru ? » demande t-il à Daniel. Le septuagénaire souhaiterait interpréter le curé de la série, un rôle qui pourrait lui correspondre à merveille. « C’est l’un des seuls personnages à avoir mon âge. Et puis, il est un peu déjanté et rebelle comme moi ! », s’amuse l’homme au look plutôt rock’n’roll, un peu façon Eddy Mitchell. Daniel a joué pour la dernière fois il y a seize ans, à l’époque du film Le prince du Pacifique. Il sait donc qu’il ne sera pas aisé de rejouer la comédie après tant d’années sans avoir pratiqué.

« Je te donne cette séquence, à toi de la travailler jusqu’à dimanche ok ? Il faut apprendre le texte, pas le lire ». Comme tous les candidats au pré-casting, en plus de la fiche à remplir concernant les informations personnelles, Claire Schwob distribue une réplique à chacun selon le rôle qui lui a été prédestiné. Une séquence qu’ils devront jouer dimanche devant les caméras. « Le casting se fera vraiment à ce moment-là. C’est pour cela qu’on demande aux candidats de bien s’investir de leur personnage. On veut voir s’ils savent jouer et s’ils sont à l’aise avec la caméra ».

Pour ceux qui souhaitent s’inscrire pour le pré-casting, il est encore temps de le faire sur le site de la série (http://al-dorsey-la-serie.com/), pour les candidats déjà retenus il ne reste plus qu’à se mettre au travail !

La vidéo

Al Dorsey recherche acteurs pour série à tourner

Source : polynesie.la1ere.fr

PréCasting de la série tv made in Tahiti « Al Dorsey » organisé du 1er au 7 février au sein du village du FIFO . Taui fm. 27 janvier 2016

Christine Tisseau Giraudel, invitée de TAUIFM, répond aux questions de Martine Guichard à propos du PréCasting de la série tv made in Tahiti « Al Dorsey » organisé du 1er au 7 février au sein du village du FIFO.

Source : www.tauifm.net

Pré-casting "Al Dorsey" : inscrivez-vous dès maintenant . Tahiti Infos. 13 janvier 2016

Pré-casting Al Dorsey inscrivez-vous dès maintenant . Tahiti InfosLe pré-casting se déroulera en exclusivité au sein du village du Fifo, du 1er au 7 février.
PAPEETE, le 13 janvier 2016 – Vous rêvez de devenir acteur ? Participez au pré-casting de la série télé « Al Dorsey » qui sera tournée à Tahiti de mai à juillet 2016. Un formulaire est disponible sur le Net pour prendre rendez-vous lors du Fifo, du 1er au 7 février.

Les romans de Patrice Guirao, mettant en scène le détective Al Dorsey, seront adaptés par France Télévisions dans une série télé. Dans le cadre du tournage qui se tiendra de mai à juillet prochains, des acteurs sont recherchés pour participer à la fiction et interpréter les différents personnages. L’écrivain explique : Il explique : « C’est une série qui sera tournée à Tahiti avec des acteurs locaux puisqu’il n’y a que des personnages liés à la Polynésie dans les deux tomes « Crois-le ! » et « Lyao-Ly », qui sont les deux livres adaptés pour cette fiction de six épisodes de 52 minutes. »

Pré-casting Al Dorsey inscrivez-vous dès maintenant . Tahiti InfosPour participer au pré-casting de la série, inscrivez-vous en ligne (http://al-dorsey-la-serie.com) à l’aide du formulaire prévu et rendez-vous sur le stand « Al Dorsey » au village du Fifo. Choisissez une date entre le 1er et le 7 février, puis une heure d’entretien entre 10 heures et 18h45. Votre demande de rendez-vous et votre fiche de pré-inscription sera transmise à Claire Schwob, la directrice casting de la série, qui vous confirmera votre requête.

Claire Schwob souligne : ‘Le pré-casting se déroulera en exclusivité au sein du village du Fifo. En effet, la production a souhaité profiter de ce formidable événement, véritable fête annuelle de l’audiovisuel océanien, afin de lancer la recherche des nombreux comédiens, rôles principaux et second rôles qui pourraient jouer dans la série télévisée. Un stand dédié au casting est prévu à cet effet et je recevrai à la Maison de la Culture les candidats pour les prises de photos, les interviews… ».

Source : www.tahiti-infos.com

Al Dorsey : les inscriptions au casting sont ouvertes . La Dépêche de Tahiti. 12 janvier 2016

Al_Dorsey_les_inscriptions_au_casting_sont_ouvertes_-_2016-01-15_15.30.23La série télévisée Al Dorsey, basée sur les romans éponymes de Patrice Guirao, sera tournée à Tahiti de mai à juillet. Depuis lundi, il est possible de s’inscrire en ligne au précasting, à l’aide du formulaire en ligne : http://al-dorsey-la-serie.com .

Ainsi, après confirmation, vous pourrez vous rendre sur le stand Al Dorsey au village du Fifo, du 1er au 7 février 2016, pour rencontrer la directrice de casting, Claire Schwob.

Source : www.ladepeche.pf

EN EXCLUSIVITÉ PENDANT LE FIFO, « AL DORSEY », LA SÉRIE TÉLÉVISÉE MADE IN TAHITI ! Site du FIFO. Décembre 2015

FIFO_Pre_casting_Al_Dorsey_-_2016-01-29_02.26.12Pre casting Al Dorsey
EN EXCLUSIVITÉ PENDANT LE FIFO, « AL DORSEY », LA SÉRIE TÉLÉVISÉE MADE IN TAHITI !

Et vous quel personnage des romans de Patrice Guirao incarnerez-vous?

Pour participer au pré casting de la série tv made in Tahiti « Al Dorsey » au village du FIFO du 1er au 7 février 2016, inscrivez vous sur casting [at] al-dorsey-la-serie [dot] com

Source : www.fifo-tahiti.com

Al Dorsey, le détective du fenua, bientôt à l’écran . La Dépêche de Tahiti. 8 décembre 2015

a Dépêche de Tahiti. Décembre 2015 Medhi Sabbar de la société Big Band Story (à droite), Thierry Bruant de Merapi Productions (à gauche) et Hervé Boitel, des Films du Pacifique (au centre) projettent de réaliser ensemble “la toute première série de fiction entièrement polynésienne”. (© Élénore Pelletier)

La semaine dernière, les producteurs métropolitains Medhi Sabbar de la société Big Band Story et Thierry Bruant de Merapi Productions étaient sur le territoire pour rencontrer la société Les films du Pacifique, dirigée par Hervé Boitel avec qui ils projettent de réaliser “la toute première série de fiction entièrement polynésienne”.

Les trois coproducteurs ont en effet l’intention de porter à l’écran l’adaptation des deux premiers romans de Patrice Guirao, écrivain de romans policiers qui se déroulent à Tahiti.
“On travaille sur le projet depuis un an. On a travaillé d’un côté l’écriture de l’adaptation des romans de Patrice et de l’autre sur la faisabilité et les financements. Maintenant qu’on sait qu’on peut tourner cette série, on est venu pour faire une étude concrète de la faisabilité du projet et pour rencontrer les gens qui pourraient travailler dessus et le porter”, explique Medhi Sabbar.

Ces deux romans, Crois-le !, Lyao- Ly, parus au Vent des îles, mettent en scène les aventures et mésaventures du jeune détective privé tahitien, Al Dorsey, dans un Tahiti qui tranche avec l’image de carte postale qu’on s’en fait.

a Dépêche de Tahiti. Décembre 2015“Les aventures d’Al Dorsey sentent à la fois le mono’i, la transpiration, le sel de mer et le frangipanier, le tout enveloppé dans du papier gasoil”, raconte l’auteur pour décrire l’univers de ses romans.

Un montant de plus de 400 millions de francs est prévu pour la réalisation de cette série, qui sera entièrement filmée à Tahiti et à Moorea. Le tournage est prévu pour la mi-mai et devrait se terminer en juillet.

“Nous souhaitons que la réalisation de cette fiction soit la plus locale possible. L’auteur vit ici, l’éditeur aussi, l’histoire se passe ici, … et pour toutes ces raisons, on veut tourner ici, avec des acteurs locaux et des techniciens locaux”, explique Mehdi Sabbar.

Le coup d’envoi du casting se fera lors du Festival international du film documentaire (Fifo), en février prochain. Si les deux premiers rôles seront très certainement interprétés par des acteurs métropolitains, une cinquantaine de comédiens polynésiens devraient être engagés pour participer à cette belle aventure.

“On pense que les chaînes de télévision nous demanderont d’avoir des acteurs déjà expérimentés et avec un peu de notoriété pour les rôles principaux, afin de mieux communiquer dans la presse au moment de la sortie de la série. Mais tous les autres rôles, quant à eux, seront tenus par des Polynésiens”, précise Thierry Bruant.

Derrière la caméra, c’est Thierry Bouteiller, réalisateur des épisodes de la série RIS Police scientifique, qui sera aux commandes. À ses côtés, une trentaine de techniciens locaux (maquillage, son, accessoires, régie, scripte) officieront.

Le public polynésien aura la chance de découvrir la série sur petit écran, puisque les six épisodes de 52 minutes seront diffusés par France Télévisions. L’auteur est actuellement en train de finaliser le tome 4 des aventures d’Al Dorsey et les coproducteurs envisagent déjà une deuxième saison à leur série, “si tout se passe bien”

Source : www.ladepeche.pf

Repérages en cours pour l'adaptation des romans de Guirao à la télévision . Tahiti infos. 1er décembre 2015

Tahiti Infos 01122015Depuis vendredi, Thierry Bruant de Merapi Production et Mehdi Sabbar de Big Band Story sont au fenua pour préparer l’adaptation des romans de Patrice Guirao.
PAPEETE, le 1er décembre 2015. L’adaptation des polars de Patrice Guirao continue à se préparer. Les producteurs sont actuellement en repérage au fenua. L’objectif : une diffusion en 2017.

Depuis vendredi, Mehdi Sabbar de Big Band Story et Thierry Bruant de Merapi Production sont en Polynésie. Les deux hommes coproduiront avec Les Films du Pacifique la série adaptée des romans de Patrice Guirao.
Al Dorsey, le jeune détective tahitien, devrait en effet évoluer sur les écrans de métropole en 2017. Mais avant cela, il reste à « faire des repérages et évaluer les moyens techniques et financiers qu’on a sur place », explique Mehdi Sabbar.

Tahiti Infos 01122015Les deux personnages principaux, Al Dorsey et Sando, devraient être incarnés par des acteurs métropolitains même si Patrice Guirao est « convaincu qu’on a sur place des personnes qui pourraient le faire ». Du côté de la production, on souligne que « les chaînes de métropole vont demander des acteurs qui ont une certaine notoriété pour que la série trouve des échos dans la presse ». En février, un casting sur place sera réalisé afin de recruter 50 comédiens et figurants polynésiens. Trente techniciens seront également embauchés à Tahiti.

Les équipes seront présentes sur place trois mois d’avril à juin pour préparer et tourner la série de 6 épisodes de 52 minutes. Viendront ensuite le travail de postproduction avec le montage mais aussi le travail sur l’image et le son. « L’objectif est que ce soit prêt à la fin de l’année 2016 pour que les chaînes puissent diffuser en 2017 », explique Mehdi Sabbar. Outre-mer 1ère a déjà exprimé son intérêt. Les discussions sont encore en cours avec d’autres chaînes de la TNT.
Ce tournage apparaît comme une aubaine pour la Polynésie. Les producteurs estiment le budget global à « 329 millions de Fcfp », dont un impact économique direct au fenua de 146 millions de Fcfp.

Si l’audimat est au rendez-vous, les producteurs sont prêts pour la suite. « On a construit ces six épisodes comme une première saison mais qui ouvre des pistes pour une seconde », souligne Mehdi Sabbar.
En attendant, Patrice Guirao peaufine l’écriture de son quatrième tome qui devrait sortir en 2016.

Source : www.tahiti-infos.com

Les polars de Patrice Guirao passent à l’écran. Tahiti Infos. 7 août 2015

 Les polars de Patrice Guirao passent à l’écran. Tahiti infos 082015PAPEETE, le 7 août – Patrice Guirao est l’auteur d’une suite de romans policiers qui se déroulent en Polynésie française. Les deux premiers tomes, Crois-le ! et Lyao-Ly, vont inspirer une série télévisée de six épisodes de 52 minutes chacun. La série, filmée sur le territoire, sera diffusée sur France Télévision.

Le projet est confirmé ! Les aventures d’Al Dorsey, le héros des polars de Patrice Guirao, le détective des tropiques, vont passer à la télévision. Le groupe France Télévision s’est engagé à diffuser six épisodes de 52 minutes. Les épisodes, scénarisés par Sydélia Guirao, seront produits par la société Big Band Story (Guillaume et les garçons à table, la série XIII, etc.).

Tournage courant 2016

Inspirés par les deux premiers tomes de la série, ils seront entièrement filmés en Polynésie avec des acteurs locaux, soit au total une centaine de rôles à pourvoir. « Le casting devrait commencer avant la fin de l’année lors des repérages. Le tournage aura lieu courant 2016 », annonce Patrice Guirao, le père d’Al Dorsey. « C’est un feuilleton par et pour les Polynésiens. En surfant sur Internet, je vois de très nombreux jeunes talents, il y a une véritable pépinière et si cette série télévisée peut servir de tremplin, tant mieux ! »

Une équipe technique de production fera le déplacement pour le tournage, mais les techniciens (caméraman, lumière, son, etc.) seront recrutés sur le territoire. Six épisodes, cela signifie aussi six heures ou presque de bande-son. « Je ne serai que consultant dans ce projet de série télévisée pour autant, je serai très attentif à cet aspect. La musique joue un rôle très important, elle contribue pour beaucoup à construire une ambiance, » précise Patrice Guirao qui ajoute : « Avec cette série, j’aimerais que les gens s’amusent, que les téléspectateurs aient l’occasion de sourire deux ou trois fois, que cela soit plaisant, léger, qu’ils retrouvent la Polynésie actuelle et éternelle. Malgré toutes les évolutions que l’on peut constater, on ne peut pas enlever l’amabilité, la solidarité, la gentillesse, l’autodérision, la perception du temps présent et l’amour de l’esthétique des Polynésiens. Tout ceci doit constituer un fil rouge. »

Encore deux tomes

Les polars de Patrice Guirao passent à l’écranLes aventures d’Al Dorsey se déclinent en cinq tomes. « C’est mon objectif depuis la parution du premier tome », indique Patrice Guiaro. « Au vent des îles, mon éditeur, ne l’a appris que récemment », poursuit-il en précisant que le quatrième tome paraîtra courant 2016 et que le cinquième suivra rapidement. Si les six premiers épisodes télévisés trouvent leur public, une nouvelle série pourrait suivre, inspirée par les 3ème et 4ème tomes. À la question, comment expliquez-vous l’intérêt de France Télévision pour un roman polynésien ? Patrice Guirao répond que « les chaînes sont à la recherche de nouvelles valeurs. Les séries d’aujourd’hui montrent une certaine violence, crue et hard avec toujours cette espèce de manichéisme entendu ou les méchants sont gentils et inversement. Elles ont peur que cela ait une incidence sur les jeunes dont on ne sait quel est le moteur d’action. Elles aimeraient une nouvelle approche de la vie, plus festive, plus optimiste et nous bénéficions sans doute de cet élan ».

Al Dorsey, « The » détective des tropiques

« Ça décoiffe les soutanes au paradis des bons pères. On marche sur le corail pilé sans savoir où on met les pieds ! Normal, c’est Al Dorsey qui nous emmène ». C’est avec ces mots, couchés sur la quatrième de couverture de Crois-le ! (premier tome de la pentalogie), que le lecteur fait la connaissance d’Al Dorsey, Al, « The » détective des tropiques. Suit un résumé du premier tome : Les photos de trois jeunes gens prétendument disparus sur un voilier, un cahier d’écolier, deux gourmettes, un louis d’or, un opinel, des dettes par-dessus la tête et une valise qui aurait dû rester là où elle était. Voilà avec quoi Al Dorsey va plonger bien malgré lui dans les secrets de personnages hors du commun et explorer les couloirs d’un passé extraordinaire qui refait surface et lui pète à la gueule comme une bulle de savon. Dans le tome II, Al Dorsey retrouve la momie de sa petite amie manchote, Lyao-Ly. Il doit exercer tout son flair pour remonter la piste des croyances ancestrales – flirtant parfois avec le surnaturel – et ramener sa bien-aimée à un aspect plus acceptable.

Les aventures du détective des tropiques (Crois-le !, Lyao-Ly et Si tu nous regardes) sont parues aux éditions Au vent des îles.

Interview de Christian Robert, directeur de la maison d’édition Au vent des îles

Quand le projet de tournage et de diffusion des a-t-il été validé ?
« J’ai signé la cession des droits avec le producteur il y a trois semaines environ. Le producteur, lui, vient lui tout juste de signer avec France télévision, ce qui confirme définitivement le projet de tournage des épisodes. »

Qu’est-ce que cela va-t-il apporter?
« Une certaine notoriété pour le personnage ce qui se traduira, je l’espère par des ventes. Pour aller plus loin, un tel téléfilm va véhiculer une image un peu différente de celle que l’on a l’habitude de voir. Une image qui va toucher des milliers de personnes en même temps. Le tournage va faire connaître les livres qui vont faire connaître la Polynésie. Le livre a un pouvoir plus important que ce que l’on imagine. Il participe à une meilleure connaissance du territoire à l’étranger. »

Lire la publication

Source : www.tahiti-infos.com

Les polars polynésiens de Patrice Guirao bientôt à l’écran . Radio 1. 15 juin 2015

Les polars polynésiens de Patrice Guirao bientôt à l’écran« France Télévision s’intéresse fortement à la production d’une série de six épisodes de 52 minutes sur les deux premiers tomes de Al Dorsey ». Cette révélation, c’est Patrice Guirao, l’auteur des romans mettant en scène ce jeune détective privé, qui nous l’a faite, lundi matin, lors d’une interview exclusive accordée à Radio 1. Une série dont les acteurs seront également des Polynésiens !

Les polars polynésiens de Patrice Guirao bientôt à l’écranAl Dorsey, c’est le nom de ce détective privé né de l’imaginaire de Patrice Guirao. Si le récit de ses péripéties polynésiennes a enchanté les lecteurs des trois premiers tomes de cette future pentalogie, les téléspectateurs ne devraient pas tarder à découvrir l’univers de ce jeune métis un peu naïf et avec lui la Polynésie qu’affectionne tant Patrice Guirao. Une très bonne nouvelle pour l’auteur à succès qui, en dehors de ses polars, est plus connu pour avoir écrit les textes des plus gros succès de la chanson française des deux dernières décennies et plus particulièrement ceux des plus grandes comédies musicales de ces dernières années. Patrice Guirao qui a donc bon espoir de voir ses deux premiers romans adaptés à la télévision, mais surtout de les voir jouer par des Polynésiens : « Tout sera tourné à Tahiti et tous les rôles seront tenus par des Polynésiens ».

En attendant, le quatrième tome des péripéties d’Al Dorsey, Tu vois, devrait sortir début 2016 aux éditions Au vent des îles. D’ici là, c’est un autre polar, plus noir, que Patrice Guirao s’apprête à sortir en fin d’année.

Source : www.radio1.pf